Culture du lotus





Les lotus s'expédient sous forme de rhizomes du mois de mars à fin avril en fonction de votre secteur géographique.
C'est l'unique période de l'année où les lotus peuvent être divisés car leurs rhizomes sont en repos végétatif...

 
Il vous faudra alors planter les rhizomes vous-même dès leur réception en appliquant nos conseils de plantation.
A partir de fin mai et jusqu'à la fin septembre les lotus se vendent en conteneurs 20 litres et 40 litres sur l'exploitation.

Ces conteneurs peuvent être placés directement dans vos points d'eau pour un effet décoratif immédiat !

Pour des raisons techniques ces conteneurs trop volumineux ne peuvent pas s'expédier vous devez donc venir directement sur l'exploitation pour les acheter ou éventuellement nous contacter pour vous les livrer...

Le Lotus dont la fascination et la valeur sacrée nous viennent de la plus profonde Antiquité, est toujours reconnu comme tel par certaines religions en Chine, au Japon et en Inde... Ses fleurs majestueuses sagement présentes auprès des divinités ont certainement interpellé les personnes voyageant dans ces pays.
Tous les nouveaux cultivars de lotus sont issus de nombreuses hybridations (Joseph Marliac en 1910, Perry D. Slocum et Laura Bancroft plus récemment) soit au sein de la même espèce, soit entre les espèces nucifera et lutea... La Chine reste cependant le berceau de quasiment tous les hybrides anciens et modernes... Le lotus ayant la même importance pour les chinois que la rose pour les occidentaux!

La culture du lotus :

Il est bon de rappeler que LE LOTUS EST UNE PLANTE RUSTIQUE. Vos bassins peuvent geler en surface, vos lotus repartiront dès le printemps suivant...

Conseils de plantation pour vos rhizomes :

Dès la réception du rhizome, vous devez procéder à la plantation en le manipulant avec beaucoup de précaution car le rhizome est extrêmement cassant! Impossible de le plier ou de le tordre... Les blessures ou cassures handicapent fortement la reprise des rhizomes en particulier si les conditions météo sont trop fraîches... Les rhizomes peuvent pourrir avant même de pouvoir se développer! C'est la raison pour laquelle nous échelonnons l’expédition de nos lotus en fonction de votre secteur géographique par précaution...

D’un point de vue ornemental, on peut dire que l’on retrouve le lotus dans toutes les régions du globe où sa culture est possible… C’est-à-dire tous les climats qui bénéficient de 2 à 3 mois de températures comprises entre 25 et 30°C afin qu’il puisse accomplir la totalité de son cycle de développement.

Il a besoin de 5 à 6 heures de soleil DIRECT par jour minimum…

Tous les contenants non drainés en bois, terre cuite émaillée et plastiques sont utilisables… Les contenants métalliques sont déconseillés, particulièrement pour la culture hors bassin, car trop bons conducteurs thermiques, ils peuvent faire varier trop rapidement la température de l’eau ce qui est défavorable au bon développement du lotus… L’oxydation de ses contenants dans le milieu aquatique pourrait également modifier le pH et la salinité de l’eau pouvant perturber la bonne santé des lotus…

Il faut bien choisir son substrat car le lotus affectionne les terres riches, lourdes, collantes et consistantes (Terre argileuse à argilo-limoneuse). Mieux vaut utiliser une bonne terre franche de jardin préalablement tamisée pour enlever tous les cailloux et débris végétaux. Ce support adhérera facilement aux plantes et permettra un enracinement rapide et sûr dans lequel le lotus puisera tous les éléments nécessaires à son bon développement. Il est également préférable de travailler avec une terre boueuse ayant la consistance d'une purée épaisse afin de chasser toutes les poches d'air pouvant conduire à des réactions de fermentation.

Concernant les dimensions des contenants et afin de synthétiser on peut retenir que :

• Les lotus à grand développement ont besoin de contenant ayant 60 à 120 cm de diamètre.

• Les lotus à développement moyen ont besoin d’un contenant de 50 à 80 cm de diamètre.

• Les lotus nains ont besoin d’un contenant de 40 à 50 cm de diamètre.

• Les minis ou bowl lotus ont besoin d’un contenant de 15 à 30 cm de diamètre.

• Les micros ou tea cup lotus ont besoin d’un contenant de 8 à 15 cm de diamètre.


Note importante : Quel que soit le choix du contenant de plantation, il ne faudra jamais le remplir de substrat à ras bord… En effet sous l’eau, les substrats augmentent de volume (phénomène de foisonnement), cela est surtout dû à la présence des argiles qui gonflent… Alors laissez-vous environ 5 à 10 cm de marge jusqu’au rebord du conteneur de plantation pour éviter qu’une partie du substrat déborde dans le bassin...

Le développement du rhizome des lotus étant traçant, ils n’ont pas besoin d’une grande épaisseur de substrat… Une hauteur de substrat de 15 à 30 cm assure des conditions de culture optimales.

La hauteur d’eau au-dessus des rhizomes peut être variable en fonction de la vigueur du cultivar… A savoir que, plus la vigueur de développement du cultivar sera faible, plus la hauteur d’eau au-dessus du rhizome devra également être faible…

En moyenne, on considère que la grande majorité des lotus apprécient une profondeur d’immersion allant 20 à 40 cm…

On retiendra les profondeurs d’immersions suivantes (distance entre la surface du substrat et la surface de l’eau) :

• Lotus à grand développement 40 à 120 cm de hauteur d’eau.

• Lotus à développement moyen 20 à 40 cm de hauteur d’eau.

• Lotus nains 10 à 30 cm de hauteur d’eau.

• Mini ou bowl lotus 10 à 15 cm de hauteur d’eau.

• Micro ou tea cup lotus 5 à 10 cm de hauteur d’eau.

NB : On aura toujours intérêt à implanter un rhizome de lotus fraîchement divisé au plus proche de la surface dans sa phase d’installation, et ce même pour les cultivars à grand développement… En effet plus proche de la surface, le lotus pourra bénéficier de températures plus clémentes pour une rapide mise en croissance, de plus, il n’utilisera pas toutes ses réserves pour retrouver la surface… Une fois bien installé, le lotus pourra être accompagné progressivement vers sa profondeur définitive sans jamais submerger la totalité de ses feuilles qui constituent son poumon…

Pour les différentes étapes de plantation pour la culture en bassin (milieu ouvert) référez-vous aux planches p 60 et 61 de notre Livre "LOTUS : les connaitre et les réussir sous nos climats" (ULMER). Dans ce cas la fertilisation doit se faire à la plantation (100 à 200 g d’osmocote 10-11-18, libération lente 6 mois, à mélanger au substrat de plantation ou formulation N-P-K équivalente).

Pour les différentes étapes de plantations pour la culture hors bassin, en vasque, tonneau, pots hors bassin (milieu fermé) référez-vous aux planches p62 et 63 de notre livre "LOTUS : les connaitre et les réussir sous nos climats" (ULMER). Dans ce cas la fertilisation est différée et doit se faire au stade feuilles émergées (c’est le stade qui suit le stade feuille flottante). (50 à 100g d’osmocote 10-11-18 ou formulation N-P-K équivalente, libération lente 6 mois, en pochon ou papillote, soit environ 10 cônes au centre du contenant de culture sous 5 à 10 cm de substrat…) Vous pouvez utiliser soit du papier journal, soit des filtres de machine à café pour les pochons ou papillotes…

En technique Bowl Lotus ou Tea Cup lotus la fertilisation est non seulement différée mais elle doit être également fractionnée : 7.5g d’osmocote, soit un cône d’osmocote, tous les 10 jours à partir du stade feuille émergée… Je vous invite à vous référez aux planches p74 et 75 de notre livre "LOTUS : les connaitre et les réussir sous nos climats" (ULMER).

A vous de choisir votre mode de culture !
 
Culture en conteneur dans un bassin (mileu ouvert) :

Il est tout à fait possible de planter les rhizomes de lotus dans leur conteneur définitif dès leur réception...

Notez qu'il est également possible de démarrer la culture de votre rhizome dans un conteneur de taille plus modeste la première année, puis le placer dans son conteneur définitif au printemps suivant... Mais attention, le lotus n'aime pas beaucoup qu'on le dérange sauf durant les mois de mars/avril où vous pourrez le diviser ou le transplanter. Après cette période ne dérangez plus vos lotus sous peine de les handicaper fortement dans leur croissance et leur floraison et même de mettre leur vie en péril...
 
Culture en vasque ou en baquet (culure en mileu fermé) :

Il est également possible de planter vos lotus dans de grandes vasques étanches en terre cuite ou en plastique, sur une terrasse ou dans un coin de votre jardin bien exposé et protégé des vents violents. Des baquets type demi tonneau font très bien l'affaire pour les cultivars moyens et nains... Un baquet ou une vasque sur un balcon bien exposé peuvent tout à fait abriter un lotus ! La plupart des lotus se cultivent de la sorte en Asie... Je trouve personnellement cette technique de culture très esthétique et vous profiterez alors pleinement de la luxuriante floraison de votre lotus...

Pour cette technique il suffit de remplir votre vasque au 1/3 voire 1/2 de terre franche puis de la remplir d'eau... Planter votre rhizome de la même façon que la plantation en conteneur... Dans ce cas ne pas apporter d'engrais à la plantation, mais au stade "feuille émergée"... C'est à dire lorsqu'il y aura 3 ou 4 feuilles érigées au dessus de la surface... Ce stade apparaît après le stade "feuille flottante"... Sous nos climats le stade "feuille flottante" se situe en mars/avril... Le stade "feuille émergée" aux alentours de fin mai début juin... Mais cela peut varier en fonction de votre secteur géographique et de l'avancement du printemps... Je vous invite donc à observer vos lotus!

Notez que cette technique vous facilitera grandement l'entretien de votre lotus (fertilisation notamment). Vous devrez simplement maintenir le niveau d'eau de votre baquet...
 
Votre choix est fait ? Alors passons à la plantation du rhizome !

Suivez ces différentes étapes :

Remplissez le conteneur de terre franche si possible argileuse (bonne terre de jardin fine sans cailloux) et y planter 8 à 10 cônes d'Osmocote (formule N-P-K: 10-11-18+2MgO+TE, libération lente 6 mois ou formulation équivalente). Nous appellerons cette terre le substrat (c'est le support de culture).

ATTENTION : Dans le cas d'un mode de culture hors bassin en vasque ou demi tonneau par exemple, nous vous rappelons que vous devrez faire cet apport uniquement après l'apparition des premières feuilles émergées.

Creusez un petit sillon de la taille de votre rhizome de 4 à 5 cm de profondeur, placez le rhizome horizontalement en le recouvrant de la même terre. Ne pas recouvrir de plus de 2 ou 3 cm votre rhizome en veillant à bien laisser les points de croissance affleurer à la surface du substrat.

Il est également préférable de travailler avec une terre boueuse ayant la consistance d'une purée épaisse afin de chasser toutes les poches d'air pouvant conduire à des réactions de fermentation.
Nous vous conseillons de recouvrir le tout de 1 à 2 cm de pouzzolane calibre 7/15 mm (pierre volcanique concassée) afin de maintenir le substrat et le rhizome bien en place et aussi d'éviter que vos poissons ne fouissent trop dans le conteneur... S'il est déterré, Le rhizome flotte, sa reprise est alors compromise... Dans le cas des minis et micros lotus, un petit galet bien placé fera parfaitement fonction de lestage...
Arrosez votre conteneur avec un arrosoir équipé de sa pomme, cette étape à pour but d'imbiber le substrat, ainsi il ne remontera pas à la surface lors de son immersion et votre rhizome restera fixe dans sa matrice...
Dans le cas d'une culture en bassin, vous pouvez également rajouter du grillage à poule (maillage moyen à large) à la surface de vos conteneurs si vous avez une forte densité de poissons trop curieux! Cette protection peut rester en place toute la saison, le rhizome du lotus étant traçant...
Placez délicatement le conteneur dans votre bassin à une profondeur adapté à votre cultivar, en veillant de bien choisir une situation très ensoleillée (un minimum de 4 à 6 heures de soleil direct par jour) et si possible le moins exposé au vent violent, qui pourrait endommager les énormes feuilles délicates de vos lotus à grand développement.
Rapidement la croissance va démarrer avec dans un premier temps des petites feuilles flottantes puis les premières feuilles émergentes...
Il est possible que la floraison n'intervienne pas la première année... Un peu de patience, le plus dur est fait! Mais je vous conseille de fertiliser vos lotus chaque année surtout pour les sujets en conteneur de taille réduite car ces plantes sont très gourmandes et un manque de fertilisation se traduira dans les cas extrêmes par une absence de floraison...

Fertilisation d'entretient : 2 à 3 apports d'Osmocote (formule N-P-K: 10-11-18+2MgO+TE, libération lente 6 mois ou formulation équivalente) à raison de 4 à 6 cônes à chaque fois devrait vous garantir une croissance est une floraison optimale, soit 100 à 150 g pour une saison pour un massif en place. Dans le cas de large plate-bande, vous pouvez compter 100g/m2... Enfoncez les cônes ou vos pochons à environ 10 cm de profondeur en centre des contenants ou des massifs pour ne pas endommager les rhizomes traçants en périphérie. Effectuez un premier apport en mars/avril au moment du réveil des rhizomes pour favoriser la croissance puis fin mai/début juin pour favoriser la floraison. Un dernier apport facultatif au milieu de l'été peut favoriser l'accumulation de réserve pour un excellent démarrage au printemps suivant... Stoppez la fertilisation avant la mi-août dans tous les cas... En règle générale, l'utilisation d'Osmocote à libération lente 6 mois permet de faire une seule et unique application au printemps, les besoins de votre lotus seront couvert toute la saison de cette façon...
Les erreurs à ne pas commettre :

Ne pas utiliser les substrats de jardinerie pour plante classique (trop léger, trop riche en matière organique). Il existe des substrats type "plante aquatique" mais vérifier bien qu'ils soient suffisamment riche en argile...

Choisissez le conteneur adéquate (dimension et volume), la bonne profondeur d'immersion (variable suivant le cultivar).

Exposez votre lotus plein soleil (5 à 6 heures de soleil direct minimum par jour)

Ne plus diviser et ne plus transplanter après le mois d'avril sinon adieu la floraison ou pire adieu lotus!

Fertilisez vos lotus annuellement en suivant nos conseils.

Ne pas fertiliser les lotus en culture hors bassin au moment de la plantation mais au stade feuille émergée...

Ne jamais couper les organes de votre lotus (fleur, feuille et fruit) au dessous du niveau de l'eau! Risque d'asphyxie au niveau des rhizomes sous l'eau en particulier quand la croissance du lotus ralentie en fin de saison...

Ne jamais couper les organes de votre lotus (fleur, feuille et fruit) en automne avant qu'ils soient secs et cassants comme du tabac brun...
Laissez le temps à votre lotus de mobiliser ses réserves au niveau des rhizomes en automne ou vous handicaperez fortement sa reprise...

Si vous démarrez votre lotus sous abri (serre, véranda), ne jamais le basculer en extérieur avant les fortes chaleurs de l'été...
Une baisse brutale de la température peut faire rentrer votre lotus en dormance anticipée... Il se réveillera au printemps suivant uniquement! D'une manière générale les lotus qui se réveillent tôt sous abri rentre en repos plus tôt en fin de saison...

Ne jamais hiverner votre lotus à la chaleur (température maximale 8 à 10 °C pour un sommeil réparateur)... Il brûlerait ses resserves avant le printemps! Laissez votre lotus en place, il est parfaitement adapté pour résister aux hivers les plus rigoureux!

Mais considérez que l'erreur la plus grave est de ne pas adopter un lotus dans votre jardin ou sur votre balcon !

Je vous souhaite autant de plaisir et d'émerveillement que moi-même dans la culture de vos lotus...
Ne les négligez pas ! Très vite ces plantes fantastiques vous combleront par leur exubérance et leur beauté...